Sud’Est-Société: Assainissement de diverses rues de la ville de Jacmel par des fidèles de l’Église Évangélique Baptiste Hosanna

SOCIÉTÉ

Par Rose-Val LOUIS

C’est autour du thème  » l’Église Hosanna dans la communauté « , que des fidèles de l’Église Évangélique Baptiste Hosanna ont assaini plusieurs rues de la ville de Jacmel, le samedi 22 janvier 2022, aux fins de redorer le visage de la cité de Michelet DIVERS qui se trouve dans une situation très critique à cause des déchets qui jonchent presque tous les coins de la ville.

Conséquence de l’arrêt de travail des employés de la Mairie de Jacmel qui, depuis plusieurs semaines, revendiquent plus de 40 mois d’arriérés de salaires sous les yeux passifs des autorités compétentes.

Cette journée de nettoyage à travers les rues de la ville a été réalisée par des membres de l’église. Et la présence des cadres de l’église se fait également remarquer, c’est le cas de ces personnes: révérend pasteur Enoc VALESCOT, révérend pasteur Jean Aly HECTOR, professeur de théologie, doyen aux affaires estudiantines du Séminaire Baptiste de Théologie D’Haïti (SBTH), le médecin Sem VICTORIN, Diacre de l’Église Baptiste Hosanna, professeur à l’Université, et aussi le jeune Ingénieur-Agronome à l’Université Publique du Sud-Est à Jacmel (UPSEJ), Noé ANDRÉ.

Participant à cette activité de nettoyage, équipé de gants, cache-nez et une pelle en mains, le doyen aux affaires estudiantines du SBTH, Rév. Pasteur Jean Aly HECTOR, ne cache pas son sentiment de joie et de satisfaction pour la réalisation de cette journée de travail dans plusieurs rues de la ville, telles que: Avenue Barranquilla, rue Pétion et Avenue de la Liberté.

<< L’église n’a pas seulement une mission de prêcher la parole de l’évangile, mais aussi une mission sociale>>, a-t-il déclaré.

Par ailleurs, le doyen en a profité de l’occasion pour encourager les autres assemblées de Dieu de suivre ce bel exemple afin de s’impliquer davantage dans des activités sociales. En outre, la communauté attend beaucoup de choses positives de l’église, poursuit le révérend.

Cette journée de nettoyage a eu lieu grâce à la contribution des fidèles de l’assemblée et quelques membres de la communauté, précise le révérend pasteur Jean Aly HECTOR.

Les gens de la cité de Michelet DIVERS ont bien accueilli « Église Hosanna dans la communauté », ils utilisent leurs propres matériels de travail: pelles, brouettes, canters et autres pour faire de l’assemblage afin de jeter les détritus. Conscient de cette contribution, le professeur Jean Aly HECTOR les remercie.

Pour sa part, le Dr Sem VICTORIN se dit réjoui de la réalisation de cette journée de travail visant à sauver l’image de Jacmel. Car, il estime que les déchets représentent une entrave pour la santé de la population.

L’assainissement, dit-il, dans une communauté, c’est une affaire urgente et importante dans la vie de la société pour éviter certaines maladies comme par exemple la typhoïde et la malaria que les moustiques pourraient causer.

Le Dr Sem VICTORIN, diacre de l’Eglise Évangélique Baptiste Hosanna, demande à la communauté jacmelienne de bien gérer les détritus en utilisant des récipients conservatoires pour les stocker et ensuite les jeter dans des sites de décharge. Dans ce cas, il invite l’État Haïtien, à travers, la mairie à pallier les problèmes d’assainissement.

De son côté, le jeune ingénieur en agronomie Noé ANDRE se dit satisfait d’avoir participé à cette journée de nettoyage dans les rues de Jacmel.  » En tant que citoyen et jeune agronome, mon implication dans une activité pareille est un devoir parce que je vis dans la société », a fait savoir l’agronome. Sur le plan environnemental, la mauvaise gestion des déchets représente un danger pour l’environnement, a-t-il avancé.

Cela pourrait engendrer des impacts négatifs, comme la pollution de l’air, l’insalubrité du milieu environnemental, a-t-il ajouté.

Toutefois, Agronome Noé réitère son engagement à contribuer dans la formation des jeunes, dans le but de les sensibiliser sur l’importance de la protection de l’environnement en développant la thématique de la bonne gestion des déchets. Plus loin, M. Noé plaide en faveur d’une éducation depuis la base sur la protection de l’environnement à travers les écoles et les églises pour que la population puisse connaître les dangers de la mauvaise gestion des déchets.

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.