Actualité internationale: Mort de l’ancien président du Mali, Ibrahim Boubacar Keïta

POLITIQUE

Par Rose-val Louis

L’ancien président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, a rendu l’âme, en sa résidence privée, ce dimanche 16 janvier 2022, vers 9h a.m., à l’âge de 76 ans.

L’ex-président du Mali a été élu en septembre 2013, puis chambardé lors d’un coup d’état organisé par des juntes militaires, ayant à sa tête le colonel Assimi Goïta en août 2020.

Ibrahima Boubacar Keïta, qui revendiquait la gauche, a éprouvé une élévation soudaine sous le régime du président Alpha Oumar Konaré de 1992 à 2002, lors de l’ère démocratique du Mali. M. Keïta a été aussi premier ministre du Mali de 1994 à 2020.

Lors des malheureuses élections présidentielles de 2002, de Kouluba, qui est le siège de la présidence du Mali a Bamako, vers l’année 2013.

L’ancien premier ministre du Mali a été réelu dans l’année 2018 face à Soumaïla Cissé, leader de l’opposition et décédé en décembre 2020 à cause du coronavirus.

Après le coup d’état, Assimi Goïta , un colonel de 37 ans, est proclamé chef d’Etat par le Conseil National pour le Salut du Peuple (CNSP). Ce conseil est composé de militaires. À la suite d’une concertation nationale qui a duré plusieurs jours, ce conseil a accouché un gouvernement de transition ayant à sa tête Bah N’Daw, qui était un militaire en retraite, et un premier ministre civil dont le nom est Moctar Ouane.

En mai 2021, les deux membres du CNSP ont été chassés à leur tour par des militaires mécontents du gouvernement. La junte militaire, ayant le colonel Assimi Goïta à sa tête, a annoncé son intention de diriger le pays pendant plusieurs années tandis qu’ elle s’engageait auparavant à organiser des élections présidentielles et législatives en février dernier afin de faciliter le retour des civils au pouvoir.

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.