Société : Haïti 2021, entre malheurs et bonheurs…

SOCIÉTÉ

Après un 2020 de crises et de turbulences, personne n’avait souhaité que l’année 2021 soit pire. Contre toute espérance, cette année a été épouvantable pour les haïtiens sur le plan socio-politique et économique. Des crises de tout genre ont ruiné le fondement de l’Etat et le kidnapping a été le plat de résistance du quotidien du peuple. L’assassinat du Président de la République, SEM Jovenel MOÏSE, survenu le 07 juillet 2021, a été la goutte d’eau qui a renversé le vase. A l’exemple de l’explosion du camion-citerne qui a causé la mort d’environ 95 personnes dans la deuxième ville du pays, Cap-Haïtien, la mauvaise foi de l’État n’a pas non plus manqué de contribuer à la mort de nos compatriotes.

A côté des problèmes socio-politiques, comme pratiquement chaque année, Haïti n’a pas été épargnée des catastrophes naturelles. Des inondations ont été enregistrées dans divers endroits et une grande partie de la région Sud du pays (Le Sud, la Grande-Anse et les Nippes) a connu, le 14 Août 2021, un terrible tremblement de terre de magnitude 7.2 sur l’Echelle de Richter.

Ces événements et tant d’autres ont causé beaucoup de torts à la société haïtienne mais n’ont pas réussi à saper le génie que l’homme haïtien porte en lui. C’est pourquoi, cette même année 2021 a été, à notre avis, une année florissante. En effet, la littérature et la culture haïtiennes ont été hissées très haut sur la scène internationale. Pas mal d’haïtiens se sont fait remarquer par leur production d’excellence et hors du commun. Ci-dessous, nous présentons chronologiquement une liste non exhaustive de certains d’entre eux.

1- Le 25 mai 2021, la jeune étudiante de 25 ans, Rose Lumane Saint-Jean, a remporté le Prix du Public TV5 Monde au Concours international d’éloquence de l’Université Paris 1, Panthéon-Sorbonne;

2- En juillet 2021, la très talentueuse réalisatrice haïtienne, Gessica Généus, a présenté son film Freda au festival de Cannes dans la section «Un certain regard». Freda, premier long métrage de Gessica Généus, a fait le bonheur et la fierté d’Haïti tout entière et de chaque haïtien en particulier. Beaucoup de médias et de journaux nationaux et internationaux en parlent, en font l’éloge et y consacrent pleins d’articles. De l’Amérique à l’Europe, Freda a conquis aussi le cœur des Africains. Le 23 octobre 2021, Gessica Généus a remporté avec Freda, l’Etalon d’argent de Yennenga du 27e Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco). Ce n’est pas tout. Freda de Géssica Généus continue son aventure puisque le 11 novembre 2021, ce long métrage est qualifié pour les Oscars 2022, bien que non sélectionné. Nous ne pouvons que rendre hommage à Gessica et son équipe pour Freda qui continue d’élever l’âme haïtienne;

3- En septembre 2021, le jeune poète et écrivain haïtien, Jean D’Amérique, a remporté la 8e édition du Prix RFI Théâtre pour son œuvre Opéra poussière où il rend un vibrant «hommage poétique» à Sanite Bélair, femme haïtienne de résistance anticolonialiste assassinée par les Français en 1802;

4- En novembre 2021, Franck Etienne, poète, dramaturge, peintre, musicien, chanteur et enseignant haïtien, a obtenu de l’Académie Française le Grand Prix de la Francophonie. Ce Prix couronne «l’œuvre d’une personne physique francophone qui, dans son pays ou à l’échelle internationale, aura contribué de façon éminente au maintien et à l’illustration de la langue française»;

5- En novembre 2021, Madame Emmelie Prophète-Milcé, écrivaine et journaliste haïtienne, a obtenu de l’Académie Française l’un des Prix du Rayonnement de la langue et de la littérature françaises. Ce Prix remis par la Fondation Broquette-Gonin est «destiné à des personnalités françaises ou étrangères ayant rendu à la langue et aux lettres des services particuliers». Elle reçoit la médaille de vermeil en tant que lauréate 2021;

6- En novembre 2021, toujours de l’Académie Française, Monsieur Louis-Philippe Dalembert, écrivain haïtien, a été le récipiendaire du Prix François Coppée pour son livre de poésie Cantique du balbutiement, est décoré d’une médaille d’argent en tant que lauréat 2021;

7- Le 30 novembre 2021, Pierrie-Anh FENELON, étudiante en médecine à l’Université Notre Dame d’Haïti (UNDH), a remporté le Prix (du Jury) des jeunes écritures 2021 pour sa nouvelle intitulée Renaissance. Ce concours organisé par l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) et la Radio France Internationale (RFI) en partenariat avec Short édition est à son 3e édition;

8- Le 3 décembre 2021, à l’occasion du 35e congrès de la Conférence Internationale des Barreaux, tenu à Libreville au Gabon, la jeune avocate au Barreau de Port-au-Prince, Lovely Jean-Louis, a remporté ex aequo avec la représentante du Gabon, le Concours international d’art oratoire;

9- Le 16 décembre 2021, l’organe d’évaluation de L’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture, réuni à la 16e session intergouvernementale de l’UNESCO, a inscrit notre «Soup joumou», soupe de l’indépendance haïtienne et symbole de la liberté contre l’oppression, sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité. C’est une très bonne nouvelle qui a réjoui le cœur des Haïtiens vivant en Haïti et partout dans la diaspora;

10- Le 19 décembre 2021, la très populaire et brillante chanteuse haïtienne, Rutshelle Guillaume, a remporté le prix «meilleur artiste de la diaspora» aux African talent Awards 2021. La cérémonie de remise de ce prix s’est déroulée, à Abidjan, en Côte d’Ivoire;

11- Dans un article paru dans Le Nouvelliste le 23 décembre 2021, nous sommes très heureux de lire que Rodney Saint-Éloi (poète, écrivain, essayiste, académicien et éditeur Haïtiano-canadien), Anne Louise Mésadieu (Franco-haïtienne) et Guy Régis Junior (écrivain, comédien, metteur en scène et réalisateur haïtien) figurent parmi les personnalités honorées cette année par la Ministre de la Culture de la France, Roselyne Bachelot. Saint-Éloi et Mésadieu sont nommés Chevaliers des Arts et des Lettres, alors que Régis est nommé Officier des Arts et des Lettres. Suivant les informations disponibles sur le site du Ministère de la culture en France, l’ordre des Arts et des Lettres est un ordre qui est «destiné à récompenser les personnes qui se sont distinguées par leurs créations dans le domaine artistique et littéraire ou par la contribution au rayonnement qu’elles ont apportée au rayonnement des Arts et des Lettres en France et dans le monde».

Pour reprendre les propos du Pape François, lors de l’Angélus du 15 décembre, où il a prié pour Haïti suite à l’explosion du camion-citerne au Cap-Haïtien, «les haïtiens sont des gens de bien, gentils, des gens religieux qui sont en train de souffrir beaucoup». Nous reconnaissons que le peuple haïtien est effectivement intelligent et résistant. Malheureusement, les soi-disant politiciens de connivence avec une partie de la bourgeoisie empêchent au pays de se développer. L’individualisme, la satisfaction personnelle et l’incompétence règnent en maître et la défense du bien commun reste une vaine réalité. Certains individus progressent mais le pays souffre terriblement. Toutefois, cela n’empêche à Haïti d’être cette terre d’espérance où l’amélioration des conditions de vie reste encore possible moyennant une prise de conscience collective et l’investissement dans la formation des enfants et des jeunes.

L’année 2022 s’annonce donc riche en défis. Le plus grand défi serait le règlement des différends politiques. Cette entente n’est pas une utopie. Elle est voulue par la société qui désire tant un fair-play politique comme un début d’engagement acté à travers un accord inclusif. Ce serait un premier pas historique vers la stabilité que nous recherchons pour faciliter le développement socio-économique du pays. Nous encourageons la mise en commun des efforts de tous les secteurs pour plaider et mobiliser en faveur de ce fair-play politique pour la transformation de l’Etat. C’est par cette voie que nous pourrons construire un avenir durable et lutter pour le respect des personnes et le sens du bien commun. Dans cette attente, nous formulons nos vœux de combat au peuple haitien pour réussir à orienter les dynamiques politiques vers la prise en compte des grands enjeux de la société.

Auteurs :Guire Ricardo DOSSOUS & Damin JOSEPH

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.