La revue de presse culturelle de la semaine

PASSEPORT MAGAZINE

Par Christien Sylvaince

Genre musical très populaire en RDC, la Rumba également au patrimoine culturel de l’UNESCO

La Rumba a été inscrite, ce mardi 14 décembre 2021, au Patrimoine immatériel de l’humanité. Le dossier de la candidature avait été déposé à l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture par le Congo-Brazzaville et la République Démocratique du Congo. 

Ce genre musical, pratiqué depuis les années 30 par les Africains, cinq ans après la Rumba Cubaine, est aussi une danse artistique qui porte de l’esthétique et de l’émotion.

Inscrit à l’UNESCO, le tieboudiène a aussi attiré les attentions

Ce mercredi 15 décembre 2021, l’UNESCO a inscrit le tieboudiène au patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Le plat traditionnel sénégalais qui symbolise la résistance et la résilience.

La Soupe Joumou, finalement reconnue dans toute sa saveur

En Haïti, il n’y a pas que les gangs qui font parler d’eux. S’ils troublent, eux-mêmes, la paix publique, et nous projettent très mal aux yeux du monde, la
« Soupe Joumou « , elle, est inscrite sur la liste du patrimoine culturel de l’humanité à l’UNESCO.

Ce jeudi 16 décembre 2021, l’UNESCO inscrit au patrimoine culturel immatériel de l’humanité la soupe « JOUMOU », plat traditionnel symbolisant l’indépendance et la liberté du peuple haitien.

Selon la représentante d’Haïti, Madame Dominique Dupuy au sein de l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture (l’UNESCO), c’est une bonne nouvelle pour la culture haïtienne d’avoir enregistré  la soupe  « joumou » au patrimoine de l’humanité.

Prix RFI:
Alain Chirwisa remporte le prix RFI découverte 2021


Alain Chirwisa, c’est le nom du rappeur africain qui remporte le prix RFI découverte pour l’année 2021. L’artiste vit et travaille entre Kinshasa et le reste du monde, il est un amoureux de son continent.

Clôture de la troisième exposition de photos organisée par le photographe Dikens Kelleer à l’Alliance Française de Jacmel

Le photographe Dikens keller a clôturé sa troisième exposition de photos, ce samedi 18 décembre 2021, à l’Alliance Française de Jacmel.  

Le natif du Sud Est, Dikens Kelleer, amoureux de la photographie, vient de clôturer sa troisième exposition dans la ville de Merisier Jeannis. Il est l’unique photographe autodidacte dans le Sud’Est qui arrive à organiser trois expositions de photographie dans la ville de Jacmel.

<< Transport Madan Sara>>, c’est autour de cette thématique que le jeune photographe a présenté son travail aux Jacmeliens. Selon Dikens  » transport madan Sara », c’est un projet pour rendre hommage aux femmes qui vivent à la campagne et qui risquent leur vie sur des camions en cherchant de quoi vivre, payer la scolarité de leurs enfants et servir la population de la capitale d’Haïti en produits agricoles.
                                             

Agwe, sélectionné pour le Festival de Clermont-Ferrand

Dans l’Hexagone, « Agwe » est sélectionné au festival Clermont-Ferrand, en France pour l’année 2022.

Le court-métrage fictif du réalisateur haitien Samuel Suffren, « Agwe », sera projeté pour la première fois au festival Clermont-Ferrand qui aura lieu du 28 janvier au 5 février 2022.

La revue de presse culturel de la semaine

Par Christien Sylvaince

Le photographe Dikens Lundi vient de clôturer sa troisième exposition de photos ce  samedi 18 décembre, à l’Alliance Française de Jacmel.  

Le natif du Sud Est, Dikens Lundi, amoureux de la photographie, vient de terminer sa troisième exposition dans la ville de Mérisier Jeannis. Il est l’unique photographe autodidacte dans le Sud’Est qui arrive à organiser trois expositions de photographie dans la ville de Jacmel.    

                                                                    «Transport Madan Sara», c’est autour de cette thématique que le jeune photographe a présenté son travail aux Jacmeliens. Selon Dikens  » transport madan Sara », c’est un projet pour rendre hommage aux femmes qui vivent à la campagne et qui risquent leur vie sur les camions en cherchant de quoi vivre, payer la scolarité de leurs enfants et servir la population de la capitale d’Haïti en produits agricoles.

Pr
.

La Soupe Joumou, finalement reconnue dans toute sa saveur

En Haïti, il n’y a pas que les gangs qui font parler d’eux. S’ils troublent, eux-mêmes, la paix publique, et nous projectent très mal aux yeux du monde, notre
« Soupe Joumou  » , elle, est inscrite sur la liste du patrimoine culturel de l’humanité à l’UNESCO.

Ce jeudi 16 décembre 2021, l’UNESCO inscrit au patrimoine culturel immatériel de l’humanité la soupe « JOUMOU », plat traditionnel symbolisant l’indépendance et la liberté du peuple haitien.


Selon la représentante d’Haïti, Madame Dominique Dupuy au sein de l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture (l’UNESCO), c’est une bonne nouvelle pour la culture haïtienne d’avoir enregistré  la soupe  « joumou » au patrimoine de l’humanité.

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.