Haïti-Education: L’Étudiant Geordany LAURENT a soutenu son mémoire de licence à Jacmel…

SOCIÉTÉ

Par Rose-Val LOUIS

Déposé au décanat de la faculté en 2019, Maitre Geordany LAURENT a soutenu son mémoire de licence intitulé : << Secteur taxi moto et handicaps physiques entre absence de cadre et volonté institutionnelle: le cas de l’arrondissement de Jacmel de 2008 à 2018>>, aux locaux de l’Ecole de Droit et des Sciences Économiques de Jacmel (EDSEJ), à Wolf 3, le jeudi 14 octobre 2021.

Une thématique qui a été choisie par rapport à l’accroissement du taux de handicaps physiques et de perte en vies humaines dus aux accidents de taxi-moto dans l’Arrondissement de Jacmel. Me LAURENT, en tant qu’universitaire, conscient de son rôle de prophète et de producteur du savoir, a voulu traiter la question et formuler des préconisations.

Dans ce travail, l’étudiant vise principalement à combler les lacunes existant dans la façon dont les autorités judiciaires et policières traitent la question de circulation routière en Haïti, notamment dans l’Arrondissement de Jacmel.

Les aspects abordés dans son sujet de recherche font l’objet d’une réflexion très significative au regard du droit à la protection de la vie humaine.

Son travail de recherche a pour intérêt pratique, la création d’un centre de formation pour les conducteurs de taxi dans l’Arrondissement de Jacmel, la promulgation d’une loi régissant le fonctionnement du secteur taxi-moto dans le pays. Cette dernière servirait de cadre juridique pour régler les différends entre les conducteurs, conducteurs et passagers, conducteurs et un tiers. La prise en compte de ces éléments aurait pour conséquence la diminution considérable du taux d’accident dans l’arrondissement, affirme-il.

Guidé par la question de recherche: comment le Droit peut-il intervenir afin de diminuer le nombre de handicaps physiques dû au phénomène de taxi-moto dans l’arrondissement de Jacmel ? Ce mémoire ressort aussi les liens entre l’économie et le taxi-moto dans la lutte contre le chômage et l’insécurité.

Les membres du jury étaient composés de trois (3) personnalités remarquables dans le domaine juridique à Jacmel, à savoir Me Ronald CHARLES, Me Carlo JEAN LOUIS et Me Luc François respectivement Président, Lecteur critique et Directeur de mémoire.

Membres de sa famille, camarades de promotion, ami-e-s, ancien-e-s professeur-e-s et invité-e-s, sont quelques-unes des personnes assistant à sa soutenance.

Faisant partie de la promotion philo 2013-2014 du Lycée Pinchinat de Jacmel (LPJ), Geordany LAURENT a terminé ses études secondaires avec mention très bien. Après l’obtention de son bac, il a intégré l’Ecole de Droit de Jacmel (EDJ) et a passé quatre années d’études en Sciences Juridiques.

Ces années n’étaient pas sans embûches, pense-t-il, mais par la grâce de Dieu, il a su tenir ferme pour enfin boucler la boucle avec plein succès.

Prochaine figure de proue du monde de la basoche, Geordany LAURENT a une belle carrière professionnelle qui se dessine devant lui.

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.